app logoapp name
app logoapp name
Les régles du mariage Musulman
Sheikh James Parviez Khan
Article illustration

« Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la miséricorde. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent » s.30 v.21

Voilà une description de l’union islamique telle qu’elle est décrite dans un verset coranique. A l’ère du vingt-et-unième siècle, le mariage perd de plus en plus de sa sacralité au point d’être considéré comme inutile. Certains allant jusqu’à y voir un chemin miné d’épreuves et de regrets. Tandis que d’autres, l’idéalisent à outrance, s’imaginant qu’il est le début d’un conte de fée, d’une vie maritale harmonieuse sans aucune difficultés ni incidents. L’islam rétablit l’ordre des choses définissant le mariage comme l’union, devant Dieu d’un homme et d’une femme uni par un accord.

L’union devant Dieu marque l’engagement du couple à vivre en accord avec les valeurs du sacrée et du divin. Des valeurs qui s’appliquent à celle de la morale et du respect. S’unir devant Dieu, c’est aussi la promesse de suivre ses recommandations dans sa relation de couple. Notons qu’il serait paradoxal, au cours de conflits conjugaux, d’oublier celui devant qui nous avons scellé notre accord.En outre, rappelons que l’union par accord commun démontre, contrairement aux préjugés, que l’islam bannit tout mariage forcé.

L’importance du mariage

Pour mieux se rendre compte de l’importance de celui-ci, il nous faut revenir aux sources coraniques : « Je vais établir un représentant sur Terre » s.2 v.34. « C’est Lui qui vous a crées de la terre et vous a sommés de la peupler. » s.11 v.61. Ces deux versets mettent en exergue le rôle de l’Homme, qui consiste pour une part à peupler la Terre. Précisons qu’il est exigé de l’Homme qu’il réponde à ce commandement dans le respect des valeurs de l’équité, la droiture, l’amour, la miséricorde et la bonté. Des valeurs, qui sont représentatives du Seigneur sur terre. Comme il est dit dans un verset du Coran : « Nous avons envoyés nos messagers avec des preuves évidentes, Nous avons fait aussi descendre avec eux le Livre en toute vérité afin que les Hommes puissent s’en tenir à l’équité » s.57 v.25. Sans nul doute, dans l’islam, la seule union, qui permette aux êtres de s’unir et de former une famille puis une communauté capable de venir à bout des exigences de la vie, demeure le mariage. C’est pourquoi, il occupe une place fondamentale dans les pratiques religieuses. D’ailleurs, on dit qu’il représente la moitié de la religion.

Les conditions de validité d’une union

Pour qu’un mariage puisse être valide, cinq conditions doivent être réunies :

  1. A commencer par le consentement des deux concernés. Le mariage forcé est exclu dans l’islam. A ce propos, le Prophète, paix et salut sur Lui, annula le mariage d’une femme médinoise car son père l’avait mariée contre son gré. Notre maître lui dit : « Ton mariage est nul. Epouse qui tu veux. ». Suite à quoi l’intéressée déclara : « Je voulais que les gens sachent qu’il n’appartient point aux parents de forcer leurs filles à se marier avec quiconque » (Al Bukhari)

  2. L’officialisation de la demande et son acceptation.

  3. La dot, qui peut être financière, matérielle ou spirituelle.

  4. La présence de deux témoins au minimum.

  5. Le tuteur, pour une femme qui n’a jamais connu de mariage auparavant (sauf pour les hanafis qui ne prennent pas en compte cette condition). Il représente les intérêts de celle-ci.

Ses objectifs

Lorsque la femme et l’homme s’unissent, deux objectifs se présentent à eux :

D’abord, ils doivent se préserver de la tentation du péché. Le mariage contribue à les y aider. On peut citer comme exemple la recommandation prophétique : « O vous les jeunes, que celui qui en a les moyens se marie sinon adonnez vous au jeûne car c’est mieux à même de vous aider dans la chasteté et de ne pas tomber dans la tentation du regard » (Muslim).

La vie maritale doit aussi permettre à chacun de réaliser ses défauts et de les corriger ensemble. L’homme s’éduque à travers sa femme et réciproquement, la femme à travers son époux. En somme, le mariage nous apprend à nous construire.

La vie maritale doit aussi permettre à chacun de réaliser ses défauts et de les corriger ensemble. L’homme s’éduque à travers sa femme et réciproquement, la femme à travers son époux. En somme, le mariage nous apprend à nous construire.

Comment réussir un mariage musulman ?

Avant de parvenir à une vie harmonieuse, il faut tout d’abord réussir à franchir les difficultés. Les difficultés font partie de la vie de l’Homme, il n’existe dans ce monde aucun répit permanent comme le souligne le Coran : « Nous avons créé l’Homme dans des tourments » s.90 v.4. Cette réalité est d’autant plus vraie lorsqu’on vit en communauté : « Nous avons fait des uns une source d’épreuve pour les autres, saurez-vous être endurants ? » s.25 v.20. Les problèmes peuvent être différents d’un couple à un autre selon les personnes, l’âge, le comportement, la manière de penser ou encore de réagir. Mais ils sont tous issus du même facteur : notre différence. Et justement, c’est cette différence qui fait la force du couple. Allah dit : « Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez » s.49 s.13, donc la différence n’est pas faite pour diviser.

Ceci étant dit, il est naturel de s’interroger : comment faire face aux difficultés ? Comment faire pour que notre mariage ne tombe pas à l’eau ? Ce sont autant d’interrogations qui peuvent nous tarauder. Voici donc quelques conseils à mettre en pratique :

Premièrement, être intimement convaincu que le mariage est fait pour durer afin d’éviter d’entamer une relation sous de fâcheux auspices. L’état d’esprit joue un rôle primordial, il permet de ne pas baisser les bras face au moindre problème. D’autre part, face aux conflits il ne faut pas laisser les émotions nous dicter les décisions au détriment de la raison et surtout toujours privilégier le dialogue.

Enfin éviter l’intervention de toutes personnes étrangères au couple. Bon nombre de couples envisagent le divorce à cause de la mauvaise influence de parents ou amis. Attention, ceci ne remet pas en cause l’efficacité d’une sage médiation, à condition qu’elle soit faite par une personne d’expérience.

En respectant ces quelques règles de base, on favorise le bon déroulement du mariage.

Droits et devoirs

Dans un couple, les époux se doivent mutuellement :

  1. Amour et fidélité : « Il a mis entre vous l’amour et la miséricorde »

  2. La vérité : l’homme et la femme se doivent la sincérité : « Ceux qui s'enjoignent mutuellement la vérité » s.104 v.3

  3. L’endurance : ils s’entraident ensemble dans la patience, en sachant se sacrifier et en mettant de coté son ego. Ils ne se focalisent pas sur les détails. « Ceux qui s'enjoignent mutuellement l'endurance » s.104 v.3

En ce qui concerne les droits et les devoirs propres à chacun, on ne citera qu’un seul verset dans lequel il est dit : « Elles ont autant de droits que de devoirs » s.2 v.228. Ce verset, à lui seul, met un terme à toutes les pratiques obsolètes confondues, qui relèvent plus de la culture que du culte.

Chères lectrices, chers lecteurs, le mariage est une des étapes les plus importantes dans la vie d’une personne, c’est à cet instant que beaucoup de choses se construisent et se concrétisent, aussi bien matériellement que spirituellement. Apprenons donc à faire de ce dernier une école de la réussite. Comme le dit notre Bien-aimé, le Prophète, paix et salut sur lui : « le meilleur d’entre vous est le meilleur dans son foyer et je suis meilleur que vous au sein de mon foyer » (Muslim).

Inscrivez-vous à notre newsletter 💌
Ne loupez plus un seul de nos articles, inscrivez-vous à notre newsletter !

Suggestions

Mariage chez les Musulmans

Limites des fiançailles

Se fiancer ne signifie en rien se marier. Ainsi, il faudra pour l’homme et la femme respecter les limites établies par Allah L’exalté, qu’il ne faut en aucun cas transgresser. Ils devront faire preuve de pudeur et de retenue jusqu’à ce que le mariage les unissent même si, les fiançailles offrent un caractère de rapprochement plus notable que lorsque l’on n’est pas fiancé.

Mohamed Dahab

il y a 3 mois

Mariage chez les Musulmans

Que veut dire le mariage est la moitié de la foi ?

Cette expression nous vient de la parole de notre bien-aimé le prophète, paix et salut sur lui, qui dit dans un hadith : « Lorsque le serviteur se marie, alors il a complété la moitié de la foi; qu'il craigne donc Allah dans la moitié restante » (Bayhaqi). Pour le comprendre, il faut retourner vers le Noble Coran, qui dans plusieurs versets, a démontré que le but de l’homme sur Terre repose sur deux choses : peupler la Terre et adorer son Créateur. Et lorsque le musulman s’adonne à l’adoration de son seigneur, il accomplit en effet une partie des exigences de sa foi : « O vous les hommes, adorez votre seigneur, celui qui vous a crée ainsi que ceux d’avant vous afin de vous prémunir. » s.2 v21. Et pour concrétiser l’autre partie, c'est-à-dire peupler la Terre et garantir la pérennité de l’espèce : « C’est Lui qui vous a crée de terre et vous a sommé de la peupler. » s.11 v61, le mariage reste le seul modèle matrimonial admis par l’islam d’où son importance.

Mohamed Dahab

il y a 3 mois

Mariage chez les Musulmans

Se marier avec une femme sans foulard

Parmi les conditions qu’imposent notre foi en vue de s’unir avec son futur époux ou épouse, le port du voile n’en fait pas parti.

Mais ceci relève plutôt d’une pratique pudique aussi importante que dans ses actes et paroles. Face à la bonne moralité le foulard ne fait pas le poids. Cette réponse ne remet en aucun cas en cause le fait que le port du voile soit pour la femme musulmane une prescription divine.

Mohamed Dahab

il y a 3 mois